Édition Média Design

Menu

Le programme de recherche

Sophie Monville : Histoire et théorie des arts
Nicolas Tilly : graphisme et design d’interface
Emmanuel Cyriaque : édition

« Dans la mesure où le logiciel est une condition nécessaire à toute technologie numérique (et qu’il entre aussi aujourd’hui dans la création de la plupart des œuvres analogiques), sa nature « processuelle » devrait se refléter dans la structure et la dynamique de l’édition à venir : permettant une participation locale et à distance , et reliant aussi l’activité d’édition à des actions de la vie réelle. »

Post-Digital Print, la mutation de l’édition depuis 1894, Alessandro Ludovico, Éditions B42

Le programme de recherche Édition Media Design est consacré aux mutations de l’édition contemporaine à l’heure d’Internet, du numérique et des programmes d’interaction automatisés. Il questionne le Web et les potentialités d’expérimentations itératives offertes par les technologies nomades : mobiles, tablettes, liseuses. Il s’agit d’expérimenter ces nouvelles formes d’éditions en étudiant les croisements plastiques et conceptuels qui s’opèrent aujourd’hui entre l’édition papier et l’édition numérique et leur influence sur l’écriture et le récit. Lorsqu’un dispositif numérique remplace ou simule un support traditionnel, ce n’est pas seulement le texte qui se trouve transformé. Il en va de même des pratiques graphiques et visuelles et de la conception des nouveaux environnements de lecture et d’écriture. Le projet de l’Arc est donc de comprendre comment le numérique transforme le processus d’édition en intervenant en amont, dans la conception de nouveaux dispositifs interactifs, narratifs et gestuels en phase avec les mutations de notre monde contemporain et soutient à ce titre un renouveau des pratiques de lecture.

Thématique

Le programme de recherche Édition Media Design a choisi de poursuivre la thématique de la connexion pour interroger les transformations opérées par le numérique au sein du processus d’édition et les interactions possibles entre les objets et les personnes physiques et le monde numérique, et s’inscrit dans le champ de réflexion actuel proposé par l’école autour des écosystèmes numériques. Il propose aux étudiants désireux d’approfondir cette thématique de puiser dans leurs problématiques personnelles de recherche la matière éditoriale de leur projet dans le programme de recherche. Ouvert sur de multiples approches graphiques, plastiques et technologies des médias, il vise à concilier nos rapports à l’onirisme et à la puissance imaginaire que porte toute réflexion sur le lien, à l’hypertechnicité de nos pratiques et habitudes contemporaines dans notre société du « tout connecté ».